terça-feira, 5 de junho de 2007

212 - Hoje apetece-me...















Ce soir je bois
Tu peux toujours éteindre la lampe
Et ta main blanche glissant sur la rampe
Monter jusqu'à ta chambre
Pour y chercher ton sommeil noir
Moi je reste en bas ce soir et je bois
Oui j'ai promis, mais je bois quand même
Va je t'aime, va dans ta nuit

Je bois
Aux femmes qui ne m'ont pas aimé
Aux enfants que je n'ai pas eus
Mais à toi qui m'a bien voulu
Je bois
A ces maisons que j'ai quittées
Aux amis qui m'ont fait tomber
Mais à toi qui m'as embrassé
Mais à toi qui m'as embrassé

Ce soir-là
On sortait d'un cinéma
Il faisait mauvais temps
Dans la rue Vivienne
J'étais très élégant
J'avais ma canadienne
Toi tu avais ton manteau rouge
Et je revois ta bouche
Comme un fruit sous la pluie
Comme un fruit sous la pluie

Ce soir je bois
Heureusement je ne suis jamais ivre
Dors, cette nuit je vais écrire mon livre
Il est temps depuis le temps
C'est mon roman, c'est mon histoire
Il y a des choses qu'on écrit
Que lorsqu'il est très tard
Que lorsqu'il fait bien nuit
Dors, je t'aime, dors dans ma vie

Je bois
Aux lettres que je n'ai pas écrites
A des salauds qui le méritent
Mais je ne sais plus où ils habitent
Je bois
A toutes les idées que j'ai eu
Je bois aussi dès qu'ils m'ont eu
Mais à toi qui m'a défendu
Mais à toi qui m'a défendu

Ce jour-là
Dans un café du quinzième
Tu m'avais dis je t'aime
Je n'écoutais pas
Y'avait toute une équipe
On parlait politique
Je me suis battu avec un type
Et tu m'as emmené
Comme un enfant blessé
Comme un enfant blessé

Je bois
Aux combats que tu as mené
Pour m'emmener loin de la fête
Ce soir je bois à ta défaite
Je bois
Au temps passé à te maudire
A te faire rire à te chérir
Au temps passé à te vieillir
Je bois
Aux femmes qui ne m'ont pas aimé
Aux enfants que je n'ai pas eus
Mais à toi qui m'a bien voulu
Mais à toi qui m'a bien voulu

Sem comentários:

Enviar um comentário